Je vous rassure tout de suite: je n'ai pas l'intention de venir vous raconter ici tous les jours où j'en suis, ce que je ressens, si j'ai bien mangé ou pas.
Mais pour avoir pas mal farfouillé sur internet avant mon intervention, j'ai regretté de ne pas trouver énormément de témoignages sur les suites d'une pose de ballon intra-gastrique, alors je me dis que si je peux permettre à d'autre(s) candidat(e)(s) d'en savoir plus, pourquoi pas!

Que dire donc des toutes premières heures suivant cette pose?

J'ai passé une excellente nuit....et je suppose que la morphine y a été pour beaucoup: plus de ventre congestionné, pas de nausée ni de vomissement. Franchement! Si on m'avait dit que c'était possible après tout ce que j'avais entendu dire, je pense que j'aurais eu moins peur de me lancer. Certes, je pense que le fait d'être restée une nuit en clinique a aidé: je n'aurais pas eu ces médicaments si j''avais été la maison. Donc un conseil pour ceux qui seront peut être un jour à ma place: si vous en avez la possibilité, passez une nuit sur place, ça en vaut la peine.

J'ai eu enfin mon 1er repas au petit-dejeuner: 1/2 compote, mangée tout doucement. Pas d'effet secondaire, cool! Et plus du tout, mais alors plus du tout faim! (javais même pas vraiment faim avant de la commencer)

Je suis sortie vers 11h00. Là, j'avoue que ça m'a épuisée, ma petite tension et mon ventre quasi vide n'aidant pas.

Au moment du déjeuner, je prends la liste immense de médicaments prescrits et là, curieusement, alors que je venais de prendre ceux contre les vomissements, hypersalivation et grosse envie de vomir (au diner, ça me fera pareil). Curieux!
Mais allongée, avec une respiration profonde, ça passe.
Je mange mais sans conviction: pas vraiment faim....donc je m'arrête assez rapidement. Je ne sais pas si c'est que je suis rassasiée ou pas: je ne ressens rien de plus ou de moins qu'avant de commencer à manger.

Bilan de la journée: 1/2 compote au petit-dej, un substitut de repas Gerlinea à midi et une compote le soir.
Moi, la gourmande, la grosse mangeuse tendance hyperphage, je n'en reviens pas!
Est ce que c'est normal? Faut-il que je me force à manger un peu plus? Je n'en ai aucune idée et je déplore le manque de disponibilité de mon praticien (que je n'ai pas revue depuis l'intervention) pour me dire quoi faire.
J'ai peu bu (même pas un litre): je n'y arrive pas mais il va falloir que j'y veille.
Et j'ai dormi, dormi, énormément dormi.
Je suis en arrêt de travail jusqu'à lundi inclus.
Côté vomissements et nausées, si ça continue comme ça, ça devrait aller mais côté fatigue, par contre, ça risque d'être raide.

Bref! On va voir ce que ça va donner au fil des semaines, mais pour l'instant, je ne regrette absolument pas de m'être lancée dans l'aventure et si j'avais su que les effets secondaires pouvaient être si gérables, je me serais lancée plus facilement.